Problemes economiques n.2998 - Les paradis fiscaux sur la sellette

Problemes Economiques (Auteur principal)

Livre | Format : Revue, Journal | Editeur : Documentation francaise | Date de parution : 23/06/2010

Non disponible

Alerte dispo

Alerte dispo

Non disponible

Alerte dispo

Alerte dispo


Résumé

Les paradis fiscaux sur la sellette 2010, année cruciale pour les paradis fiscaux Alternatives internationales Christian Chavagneux Il aura fallu qu'éclate la plus grave crise financière depuis les années 1930 pour que les Etats se préoccupent sérieusement des problèmes posés par les paradis fiscaux. Selon le Government Accountability Office, équivalent américain de la Cour des comptes, une partie significative des circuits financiers empruntés par les banques américaines, notamment pour la gestion de certains produits complexes, passait en effet par les îles Caïmans. Les décisions prises lors de la réunion du G20 à Londres, en avril 2009, constituent une première historique en matière de lutte contre les paradis fiscaux. Il faut dire que, ceux-ci représentant au moins en moyenne l'équivalent de 2,5 à 3 % de produit intérieur brut (PIB), les Etats ont trouvé là un moyen aisé de récupérer des fonds pour combler des déficits publics qui ont très fortement augmenté avec la crise.

A la recherche des paradis fiscaux Etudes Thierry Cretin La récente mise à jour des listes des paradis fiscaux établies par l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), en 2009, a montré que ces derniers ne correspondaient pas toujours à l'idée que l'on s'en fait habituellement. Parmi les caractéristiques qui permettent de définir une place offshore figurent l'absence ou le faible niveau d'imposition, la liberté des échanges et la complexité du système juridique et des secteurs financier et bancaire. Mais il en est une autre, de taille, à laquelle se heurte immanquablement la coopération financière dans sa lutte contre les paradis fiscaux : le secret bancaire.

Paradis fiscaux et places offshore : opérations et régulation Ecoflash Jean-Marc Figuet et Bernard Sionneau Lors des réunions du G20 à Londres et à Pittsburgh en avril et novembre 2009, la question des paradis fiscaux a focalisé l'attention des principaux dirigeants de la planète. Leur disparition permettrait de mettre à jour entre 10 000 et 13 000 milliards de dollars, jusque-là rendus invisibles par l'opacité propre aux circuits financiers des places offshore. L'appel lancé par les Etats pour renforcer la coopération financière semble avoir porté ses fruits puisque l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) a fait savoir, le 20 novembre 2009, que sa liste noire (qui regroupe les Etats ne souhaitant pas s'engager à appliquer les standards de la finance internationale) ne comportait désormais plus aucun nom. Si l'ensemble des places offshore n'ont pas encore appliqué ces standards, toutes se sont engagées à le faire. Mais des incertitudes demeurent. La multiplicité des acteurs (firmes multinationales, particuliers, banques, cabinets de conseil et d'audit, etc.) et la sophistication des opérations financières tendent à limiter la portée des accords de coopération internationale dans la lutte contre les paradis fiscaux.

La lente agonie du secret bancaire suisse L'Economie politique Bruno Gurtner En inscrivant, dès les années 1930, le secret au coeur de son système bancaire - celui-ci fait l'objet de l'article 47 de la loi bancaire helvète qui a été votée en 1934 -, la Suisse s'est placée très tôt en tête de la liste des paradis fiscaux. C'est la raison pour laquelle les pressions émanant du G20 pour lutter contre les places offshore s'exercent d'abord sur ce pays. Si la Confédération helvétique persiste à rejeter systématiquement l'échange automatique d'informations, elle a, cependant, commencé à reconsidérer ses positions en la matière, devant le risque de figurer sur la liste noire de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) des pays non coopératifs, et face aux pressions exercées en particulier par les Etats-Unis. La Suisse a en effet signé, entre 2009 et 2010, les douze conventions prévoyant l'assistance administrative en cas d'évasion fiscale et a négocié vingt-trois accords bilatéraux, y compris avec la France et les Etats-Unis.


EGALEMENT DANS CE NUMERO SPORT ET ECONOMIE La Coupe du monde 2010 ou l'Afrique du Sud dans un miroir Géoéconomie Thierry Vircoulon A la fin du mois de juin 2010, débutera la Coupe du monde de football, l'événement sportif le plus médiatisé au niveau planétaire avec les Jeux olympiques. Pour la première fois de l'histoire, c'est le continent africain qui accueille ce championnat, et plus précisément l'Afrique du Sud. Cette dernière a déjà, depuis la fin de l'apartheid, organisé avec succès deux autres grands championnats sportifs : les Coupes du monde de rugby (en 1995) et de cricket (en 2003). Pour la " nation arc-en-ciel " qui n'est pas parvenue à régler les deux grands défis qui se posaient à elle, en 1994 - en finir avec la pauvreté et le racisme - cette Coupe revêt des enjeux considérables, sur le plan tant politique qu'économique. Aussi, les responsables sud-africains comptent-ils bien, en organisant cette compétition, démontrer que leur pays, qui revendique le statut de puissance émergente - au même titre que l'Inde et le Brésil - est à la hauteur de ses ambitions continentales et mondiales.

RISQUE PAYS Le nouveau paysage du risque pays Conjoncture - BNP Paribas Guy Longueville Le risque pays, une notion composite qui englobe l'ensemble des aléas pouvant affecter un investisseur financier dans ses relations avec un pays donné, a été profondément affecté par la crise économique mondiale. Les changements qui se sont produits concernent les composantes mais également le périmètre du risque pays. D'abord, la crise a mis fin à une période d'amélioration du risque, notamment dans les pays en développement (PED). Ensuite, elle a modifié la prise en compte du risque dans les pays développés, considérés jusqu'en 2006-2007 comme non risqués. Dans ce groupe de pays, il devient de plus en plus malaisé de traiter isolément le risque bancaire et de crédit ou bien encore le risque souverain, car l'intensité croissante des composantes du risque pays a pour corollaire un renforcement de leurs interactions.

ECONOMIES ETRANGERES Le rôle accru des entreprises dans la politique familiale Chronique internationale de l'IRES Mechthild Veil Pendant très longtemps, la politique familiale allemande n'a pas été considérée comme une priorité en Allemagne, se conformant en cela à une tradition qui remonte à l'Après-guerre et considère la famille non seulement comme une valeur, mais aussi comme une institution sociale fondamentale, ayant une fonction de médiation entre l'Etat et l'individu. Mais le très faible niveau de la fécondité (longtemps compensé par un solde migratoire très favorable) annonce, pour les années à venir, un choc démographique d'une ampleur considérable. Les pouvoirs publics ont commencé à prendre très au sérieux ce problème et plusieurs dispositions ont été adoptées : augmentation du niveau des allocations familiales, amélioration du statut fiscal des familles, instauration d'un congé parental très généreux et investissements massifs dans les dispositifs d'accueil des jeunes enfants. Plus récemment, les entreprises, confrontées à une prochaine pénurie de main-d'oeuvre, se sont mises à leur tour à s'intéresser à cette problématique et font désormais figure de véritables laboratoires d'innovation et d'expérimentation.

Détails

Plus d’information
EAN 3303332029983
ISBN 3303332029983
Contributeurs Problemes Economiques (Auteur principal)
Format Revue, Journal
Support Non
Nombre de pages 48
Éditeur Documentation francaise
Collection Problemes economiques
Langue Français
Largeur 21 cm
Longueur 27 cm
Épaisseur 3 mm
Poids 0.13 kg
Impression à la demande Non
Tranche d'âge Tout public
Saga PROBLEMES ECONOMIQUES
Catégories Livres, Revues d'économie, France, Commerce international

Avis

Rédigez votre propre commentaire
Seuls les utilisateurs sauvegardés peuvent soumettre leur avis. Veuillez vous connecter ou créer un compte