La bataille de Lépante

Jean Pages (Auteur principal)

Livre | Format : Livre | Editeur : ATLANTICA | Date de parution : 13/04/2011

Non disponible

Alerte dispo

Alerte dispo

Non disponible

Alerte dispo

Alerte dispo


Résumé

La découverte en Espagne d'un manuscrit anonyme consacré à la bataille de Lépante, composé par, vraisemblablement, un témoin direct, apporte une connaissance inégalée à cette bataille qui a donné un coup d'arrêt à l'expansion ottomane en Méditerranée ; mais non sur la terre, car il fallut attendre son échec devant Vienne, en 1683 pour marquer son arrêt en Europe. Lépante a aussi montré que les royaumes chrétiens pouvaient s'unir face à une menace qui mettait en péril leur propre civilisation. Le rédacteur nous fait suivre en direct sa préparation et son déroulement d'un côté comme de l'autre, avec un souci de détails qui donne la véritable mesure de son enjeu. Nous croyons entendre le fracas des galères qui s'écrasent les unes contre les autres, le grondement des canons, les cris des combattants et hélas les hurlements des blessés. L'Anonyme fait preuve d'une connaissance de la politique de l'époque, de la stratégie navale et décrit les manoeuvres comme les trouvailles des opposants La bataille qui opposa le 7 octobre 1571, la flotte des Ottomans et celle de la Ligue, se déroula, non pas à Lépante (aujourd'hui Naupaktos), mais en réalité dans le golfe de Patras. Commandée par Don Juan d'Autriche, la flotte de la Ligue était composée de 4 galéasses et 192 galères des chevaliers de Malte, de Venise, de Florence, de Naples, de Sicile et du Saint-Siège De leur côté, les Turcs, sous le commandement d'Ali Pacha alignaient 198 ou 230 galères et galiotes. L'affrontement fut spectaculaire. De la ligue, on compta 7 650 morts dont 73 chevaliers de Malte, 2 000 Espagnols, 800 hommes attachés au pape et 4 800 Vénitiens, et 7 785 blessés. Les Ottomans perdirent 30 000 ou 40 000 hommes, eurent quelque 8 000 prisonniers. 12 000 esclaves chrétiens furent libérés. Douze galères de don Juan manquèrent à l'appel, 190 galères turques furent capturées, incendiées, échouées ou coulées, et 450 canons perdus. Le retentissement de la victoire de la Ligue fut immense en Europe. Le mythe du Turc invincible était dissipé.

Détails

Plus d’information
EAN 9782758803676
ISBN 2758803674
Contributeurs Jean Pages (Auteur principal)
Format Livre
Support Non
Nombre de pages 272
Éditeur ATLANTICA
Largeur 16 cm
Longueur 24 cm
Épaisseur 1.7 cm
Poids 0.5 kg
Impression à la demande Non
Catégories Livres, Romans et Littérature, Littérature française, Histoire

Avis

Rédigez votre propre commentaire
Seuls les utilisateurs sauvegardés peuvent soumettre leur avis. Veuillez vous connecter ou créer un compte